A little note of thanks

Pour ceux qui n’auraient pas vu La Dépêche cette semaine-là, voici le petit mot que je vous adressais cher public.

Publicités

Quel moment !

Quel beau moment mercredi dernier, tant est si bien que pour la première fois depuis que je vous chante un concert d’été (2013), je n’ai pas pris la parole à la fin pour vous remercier. Pardon. J’étais émue, tout simplement. C’était émouvant de vous voir investir ainsi la cathédrale. 300, 350, 400, les chiffres sont allés bon train! Une chose est sûre, vous étiez fort nombreux et cela a contribué à l’ambiance chaleureuse du concert.

De la mort de Didon (Purcell), qu’Olivier a eu l’ironie de comparer à l’ambiance actuelle du Brexit, à ce kaddisch de Ravel dont les couleurs nous emportaient loin de nos montagnes, le voyage aura été riche en aventures 🙂

Bientôt des photos en souvenir, et l’enregistrement des deux premières pièces chantées. J’ai fait une erreur lors de l’enregistrement et nous n’avons malheureusement que les mélodies de Poulenc et Fauré comme souvenir de cette soirée, heureusement de bonne qualité (l’enregistrement! pour le reste, je vous laisse juge 🙂 )

De tout coeur, merci d’être venus aussi nombreux, et d’être toujours aussi bienveillants.

De l’intime au solennel

Chers amis,

c’est l’été, autour du 15 août, et donc nous voici avec Olivier en Haute-Auvergne, à Saint-Flour! Programme taillé sur mesure pour M. le Curé de la cathédrale. Cette année ayant été riche en événements marquants, Olivier et moi vous inviterons à embarquer à travers les siècles et les styles aux côtés de compositeurs ayant célébré les grands moments de la vie. Nous rendrons hommage à Notre-Dame de Paris, aussi.

De l’intime au solennel
mercredi 21 août 2019
Cathédrale de Saint-Flour

à *20 h* Car le spectacle son et lumière sur la façade de la Cathédrale commence plus tôt cette semaine.

19 mai à l’heure du goûter…

Dimanche après-midi, à l’heure du goûter, le menu sera Cherubini, Saint-Saens, Bizet, Franck et d’autres petites friandises musicales concoctées avec soin avec Olivier Dekeister.

Dimanche
19 mai 2019
16h30
Eglise Saint-Lambert de Vaugirard (Paris XVe)
Métro: Vaugirard (Ligne 12)

May in Paris, time to sing our Lady with a bunch of new Ave Marias 🙂

 

Back!

Bonjour à tous 🙂

Il y avait du Bach certes, mais most importantly, Olivier and I were ‘back’ in Saint-Flour last week for a concert in our beautiful Cathédrale Saint-Pierre.

C’était donc avec un immense plaisir que le jeudi 16 août 2018 à 20h30, Olivier et moi retrouvions notre Saint-Flour, « mon » Saint-Flour. La vie et ses montagnes russes sont la cause du manque de publicité online (pardon) car le concert a été finalement annoncé à peine 10 jours avant sa date, à l’heure d’été où les rédactions des journaux locaux sont en vacances. Merci au bouche à oreille, merci aux amis.

C’était effectivement parce que je souhaitais dire merci à mon public, à notre public sanflorain et des environs, que le concert s’est tout bonnement appelé MERCI. Merci au public et aux amis (mais à St-Flour ils ne font qu’un!) de toujours me soutenir aussi chaleureusement, merci à Notre Dame pour nous croyants, merci la Vie 🙂

C’est pourquoi le programme a compté plusieurs nouveaux Ave Maria (Desenclos, Cherubini, Saint-Saëns) *et… une invitation à la découverte de l’univers d’Alfred Desenclos avec en début de programme l’enchaînement de ses Ô Salutaris, Ave Maria et Pater Noster.

 

Behind the picture

Concert Baroque & Jazz, 10 Sept 2016, Philippe BidaultComme je vous le disais avant-hier, j’avais découvert cette photo par hasard sur Internet, et donc un beau blog, Plumes et Regards. J’avais écrit pour savoir qui se cachait derrière ce blog, derrière cette photo. Et – avec sa permission – je partage avec vous sa réponse:

« Cette photo… elle n’a pas été faite au hasard puisque j’ai attendu l’instant le plus physique, tant dans la position du corps que dans la concentration. Pour moi, elle sublime ce que vous êtes dans la maîtrise de votre Art.

Certes, il existe d’autres cantatrices qui nous font également vibrer, mais ce qui est important, c’est l’instant présent, le corps à corps avec le spectateur, le ressenti de celui qui écoute et l’artiste toujours dans la technicité et le don. »

_ Philippe Bidault

Quelle émotion que de recevoir ceci!
Ce sont ces messages, vos messages à la fin des concerts, vos émotions, qui font que nous, chanteurs, musiciens, artistes en général – moi en tous cas(!) – avons envie de toujours donner plus.
MERCI.

Pour les curieux, il s’agissait bien de la mort de Didon (Dido & Aeneas, Purcell), je pense que je chantais le dernier « Forget my fate » avant de m’éteindre.